Menu

Recherche

Prévu dans le Plan de Déplacements Urbains de MPM, le prolongement du tramway sur la rue de Rome apparaissait comme une priorité dans la création d’un axe Nord-Sud pour les transports en commun en site propre. Près de deux ans et demi de travaux ont été nécessaires pour venir à bout d’un chantier très complexe qui s’étire sur 1200 mètres de long. Ce tronçon permet de relier Castellane au quartier d’Arenc.

 

 

Ce chantier est aujourd’hui terminé, et après plusieurs semaines d’essai, la nouvelle ligne T3, qui a nécessité un investissement de 57,4 millions d’euros, pourra accueillir les usagers le 30 mai 2015, dans un environnement urbain intégralement requalifié, sur l’ensemble de la rue de Rome.

La création de la ligne T3 a nécessité l’acquisition de 6 nouvelles rames de tramway ainsi que la réalisation de travaux à Arenc afin de permettre le retournement des rames sur l’aiguillage croisé.

Un des objectifs de ce tramway est d’offrir un moyen de transport en commun avec un temps de marche limité entre deux stations. Ainsi, la distance entre deux stations ne dépasse pas 600 m.

Si le tramway de la rue de Rome emprunte un axe proche de celui du métro reliant Castellane au Vieux-Port, sa vocation en est bien différente. En effet, le tramway passera en plein cœur de cette zone commerçante, laissant la possibilité de monter ou descendre à quatre endroits de la rue de Rome, stations Saint Louis, Davso, place de Rome, Dragon (quartier des Antiquaires), pour gagner rapidement à pieds les différents quartiers de l’hyper-centre. Le tramway, sur ce tronçon notamment, est une opportunité pour le shopping et la flânerie.

 

La transformation spectaculaire de la rue de Rome

  • La création de la ligne T3 du tramway a été l’occasion de revoir entièrement l’aménagement de la rue de Rome et du Cours Saint-Louis, de Castellane à la Canebière. Si la partie large de la rue a permis l’aménagement d’une voie de circulation montante d’une largeur de 3.5 m, aucun véhicule (hors livraison) ne sera autorisé à circuler entre la Préfecture et la Canebière.
  • Situé sur un périmètre protégé, le projet a été soumis à l’accord des architectes des bâtiments de France (ABF). Une attention toute particulière a été apportée à la qualité du mobilier urbain, en particulier lié à la signalétique. Un revêtement gris en pavés de granit et en dalles a été choisi entre la place de Rome et le Cours Saint Louis.
  • Des appliques murales ont été intégrées pour l’éclairage, afin de limiter l’encombrement au sol.
  • Une allée de magnolias, plantée de chaque côté du trottoir, encadre la rue de Rome entre Castellane et la Préfecture. Cet arbre a été choisi pour son feuillage persistant et la beauté de ses fleurs. Autour de la place de Rome, les platanes offrent une touche provençale, tandis que les marronniers à feuilles rouges et caduques, choisis pour la place Davso, apportent lumière en hiver et ombrage aux beaux jours.
  • La rue de Rome a bénéficié d’une requalification de façade à façade, tandis qu’un nouvel éclairage public valorise d’avantage cette nouvelle artère. La rue d’Italie, qui a fait l’objet d’une inversion du sens de la circulation, a également été rénovée de façade à façade.

 

Haut de page