Menu

Recherche

Un émissaire descendant sous une rue montante

 

 

Le grand émissaire regroupant les eaux usées et les eaux de pluie de Marseille pour les acheminer vers la station de traitement Géolide, au rond-point du Prado, se situe sous les 1200 m de la rue de Rome et à moins d’1 mètre de profondeur entre le Cours Saint-Louis et la Place Davso.

Et si le profil en long de la voirie est descendant dans le sens Castellane – Canebière, la pente de l’émissaire est positionnée dans le sens inverse.

Ainsi, dans la partie la plus étroite du prolongement, la plateforme tramway est réalisée au-dessus de l’émissaire principal de quatre mètres de diamètre.

 

210 pieux pour protéger l’émissaire

Pour isoler cet ouvrage datant de 1898 de la charge du tramway et permettre l’installation des réseaux, une dalle portée de 35 à 45 cm d’épaisseur a dû être installée. Pour recouvrir et protéger le grand émissaire sur 310 mètres, ce sont 17 dalles de 20 m de long et 6 m de large, pesant chacune 10 tonnes, qui ont été assemblées pour n’en faire qu’une. Cette dalle portée est posée sur des poutres nommées longrines, supportées et reliées entre elles grâce aux 210 micro-pieux de 17 à 20 m de profondeur.

 

Une étude topographique minutieuse

Le positionnement de la dalle nécessite de connaitre précisément, au cm près, l’ensemble de la topographie du terrain, ce qui a impliqué la visite de toutes les caves des immeubles afin de vérifier qu’aucune n’empiétait sous la voirie. Toute galerie ou cave située sous la dalle devait être comblée pour la nécessité des travaux. La dalle a été mise en place au mois d’aout 2014. Une fois terminée, les rails ont pu être positionnés au-dessus.

Un travail préparatoire long et délicat

Ce travail préparatoire a nécessité deux ans de travaux et une attention permanente pour assurer un chantier sécurisé. Tous les acteurs concernés ont dû travailler simultanément pour que le chantier puisse avancer. L’ensemble des réseaux a été entièrement refait, à la charge des différents concessionnaires concernés. MPM a uniquement pris en charge les installations provisoires des réseaux induites par le chantier avant leur installation définitive.

Des rails sur une dalle flottante pour le confort des riverains

Afin d’éviter que les vibrations générées par le contact des roues du tramway avec les rails soient transmises aux immeubles adjacents, la voie ferrée a été installée soit sur dalle flottante avec un amortissement vibratoire de 20db, soit avec des semelles amortissantes garantissant une diminution de 10db. Au niveau de la dalle portée, l’amortissement vibratoire a aussi été pris en compte en mettant en œuvre un tapis anti vibratile entre les longrines et la dalle.

Pour assurer une bonne coordination entre tous les acteurs du chantier, MPM, qui en assure la maitrise d’ouvrage, a organisé durant toute la durée des travaux des réunions régulières afin de planifier et de coordonner chaque action.

Le Président Guy Teissier s’est attaché lors de son élection en avril 2014 à faire accélérer la dernière phase de ce chantier pour une livraison au printemps 2015.

 

Haut de page