Menu

Recherche

Depuis six semaines, les scientifiques de l’association « Expédition Mer en Danger » (MED) sillonnent les eaux du sanctuaire Pelagos à bord du voilier Ainez et étudient les risques d’exposition des cétacés aux déchets plastiques, dans le cadre du programme : « Pelagos plastic free ». Ce vendredi 10 août marque la fin de l’Expédition et l’arrivée du voilier dans le Vieux Port de Marseille : une occasion pour la Métropole de réaffirmer son soutien à l’association et d’échanger avec les scientifiques et associations à bord. 

Consciente de la nécessité d’agir collectivement et à l’échelle du territoire Métropolitain, les élus Roland Mouren, Conseiller métropolitain délégué à la Propreté et aux Déchets, Conseiller du Territoire de Marseille Provence et Maire de Châteauneuf-les-Martigues, et Monique Cordier, Vice-présidente du Conseil de Territoire Marseille Provence déléguée à la Propreté et à la gestion des déchets ont souligné l’ambition forte de la Métropole sur ce sujet.  Dispositif de nettoyage et de propreté des plages renforcé durant la période estivale, impliquant un travail quotidien des agents, ou encore des expérimentations, telles que la mise en place de 12 enclos de tris sur les plages marseillaises cet été en partenariat avec Citeo, ou encore le prototypage d’outils de nettoyage des eaux en cours dans le Vieux Port : autant de démarches qui démontrent l’engagement et la capacité d’innovation de la Métropole sur ces enjeux.

Retrouvez l'article dédié au nettoyage des plages en cliquant ici

  

Le constat des études scientifiques à bord, ainsi que les échanges, ont également permis de soulever le besoin d’agir à une échelle méditerranéenne, et ce de manière concertée ; les déchets se déplaçant de zones en zones particulièrement rapidement.

  

Le fondateur de l’Expédition, Bruno Dumontet, présentera ses premières analyses et constats lors de la Conférence « zéro déchet » ce vendredi soir, et organisée par France Nature Environnement PACA.

                                                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rencontre s’est achevée sur un objectif partagé : continuer à dialoguer et partager entre associations, scientifiques et institutionnels pour agir collectivement et efficacement à la préservation du littoral métropolitain et à ses abords.

Le littoral métropolitain en chiffres

 255 km de façade littorale et le plus grand étang salé d’Europe
(Etang de Berre)

20 communes littorales

61 ports (plaisance, pêche et commerce),

21 000 postes à flot et à sec

70 sites de baignade dont la qualité des eaux est surveillée,

300 spots de plongée, de la Côte bleue à La Ciotat

Une activité portuaire qui représente 43 500 emplois
directs et indirects

 

 

 

 

 

Haut de page