Menu

Recherche

Le Territoire Marseille-Provence travaille à l’amélioration du cadre de vie de ses habitants en s’investissant dans la lutte contre les nuisances sonores environnementales, conformément à la directive 2002/49/CE relative à l’évaluation du bruit dans l’environnement. Cette dernière impose, pour les grandes agglomérations de plus de 250 000 habitants, l’établissement de cartes de bruit et la réalisation d’un plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE), fixant les mesures de réduction des nuisances concernées. Ces deux documents sont périodiquement révisables.

Les bruits visés sont issus des infrastructures de transport (terrestre, aérien, ferroviaire) et de certaines industries, soumises à la réglementation ICPE-A (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement soumises à autorisation à l’exclusion de toute autre bruit y compris les bruits de voisinage. 

La démarche consiste définir et mettre en œuvre une politique de prévention et de réduction des impacts du bruit sur la santé au moyen :

  • D’une évaluation de ces nuisances
  • D’une information de la population des effets sur la santé, visant notamment le jeune public,
  • Mesures de réduction de l’exposition de la population et la préservation de zones calmes, dont la qualité sonore ne doit pas être dégradée. 

La cartographie du bruit dans l’Environnement, un diagnostic sonore à l’échelle du Territoire 

La cartographie du bruit sur le Territoire Marseille Provence, a été approuvée en Conseil de Territoire, le 26 juin 2018. Elle est intégrée au Système d’Information Géographique et consultable sur la carte interactive. (Mode d'emploi)

Cette cartographie est issue de modélisations (trafic, vitesses, caractéristiques des voies, topographie, …) représente un niveau de gêne sonore annuel moyen, intégrant l’évolution dans le temps de chaque type de bruit et une pondération en fonction des périodes d’observation des nuisances, celles-ci étant considérées plus gênantes en soirée et la nuit.

La cartographie ne se substitue pas à des mesures acoustiques sur site, plus précises. Les cartes, produites pour chaque source sonore, donnent une représentation de l’exposition des populations (sur 24h et la nuit) en vue de proposer un programme de réduction des nuisances, à mettre en œuvre par chaque gestionnaire d’infrastructure.  

Le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement, outil de réduction des nuisances 

Le diagnostic sonore réalisé à l’échelle du territoire au moyen de la cartographie donne lieu à un Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE), qui est un document non opposable. Celui-ci décrit les actions permettant de prévenir les effets du bruit, de réduire les niveaux sonores et de protéger les zones calmes. 

Ce document a été co-construit avec les différents acteurs et partenaires du territoire (notamment les gestionnaires de voies et les communes) puis soumis à consultation publique durant 2 mois (en ligne et en mairie de chaque commune ou au Pharo, pour Marseille) afin de recueillir les observations de la population, intégrées dans le document final.

Celui-ci a été approuvé en Conseil de Territoire du 24 septembre 2019 et consultable  Plan de prévention approuvé

Retrouvez le diagnostic et les actions mises en place sur chaque commune du territoire 

Allauch

Carry-le-Rouet

Cassis

Ceyreste

Châteauneuf-les-Martigues

Ensuès-la-redonne

Gémenos

Gignac-la-Nerthe

Carnoux-en-Provence

La Ciotat

Le Rove

Marignane

Marseille

Plan de Cuques

Roquefort la Bédoule

Saint-Victoret

Sausset-les-Pins

Septèmes-les-Vallons

Murs antibruit sur les autoroutes

Le Conseil de territoire Marseille Provence contribue à la résorption des nuisances sonores autoroutières en participant, à parts égales avec les communes concernées, au financement de programmes pluripartites pilotés par l’Etat.