Menu

Recherche

Selon les données de la DREAL produites par l’AGAM, en 2009, le parc de logements privés potentiellement indignes représente 17% des résidences principales privées de MPM, et 30% du parc locatif privé de MPM, taux nettement supérieurs à ceux sur le département des Bouches-du Rhône (9,6% et 25%).

La partie la plus importante de ces logements est locative (71%). La fonction sociale de ce parc est majeure. En effet, il accueille des ménages très modestes (70% des ménages occupant ce parc ont des revenus inférieurs à 30% des plafonds HLM).

Principalement localisé à Marseille à 89% sur les arrondissements centraux, du 1er au 7ème arrondissement ainsi que dans les 14ème, 15éme et 16ème arrondissements, ce parc concerne également d’autres communes de MPM.

 

  • Territoire Ouest

  Ce parc, estimé à 11% des résidences principales, se caractérise par sa composition (parc semi récent) et sa vocation d’accueil
  très sociale.

 

  • Territoire Centre

  17% des résidences principales sont potentiellement indignes.
  Au sein de ce territoire et en particulier à Marseille, le volet social dans les opérations de traitement de cet habitat
  est primordial.

 

  • Territoire Est

  Les logements potentiellement indignes représentent 12% des résidences principales.
  Un tiers de ces logements sont occupés par leur propriétaire.
  Une partie d’entre eux sont modestes et âgés.